Il était une fois une équipe qui découvrit une planète de héros de fiction. Sur Storyearth, ils virent des choses aussi drôles que Voldemort et Crochet voulant envahir un satellite de Jedis. Et qui est cette ombre qui plonge Storyearth dans la terreur ?
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Poèmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daniel Jackson
Stargate SG-1
Stargate SG-1
avatar

Nombre de messages : 43
Age du personnage : 52
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Poèmes    Lun 20 Oct - 8:42

Gabriel et Eolianëa m'ont donné des idées, alors, voilà, je ressors quelques textes de mon ordi. Le premier date de 2008 je crois. Si on oublie quelques tentatives datant de mon année de quatrième, c'était la première fois que je tentais d'écrire un poème. L'ironie du sort a voulu qu'alors que je maîtrise mieux le français, les mots me viennent en espagnol... Je vous laisse donc la VO et je mets aussi la tentative de traduction que j'ai faite quelques temps plus tard.


Hace tiempo

Hace tiempo que descubri el poder de las palabras
Hace tiempo que escribo
Hace tiempo que quisiera escribir una linda poesia
Hace tiempo que quisiera decir asi lo que siento
Y decir asi lo que pienso
Hace tiempo que trato de hacerlo…
Pero los resultados no me han convencido…

Siempre dije que no estaba hecha para escribir poesia
Porque el ritmo y yo, las rimas y yo…
Todo eso hace diez mil

Hace tiempo que abandoné esta idea
No me faltan cosas para decir…
Solo el modo de decirlo…
Pero, tal vez, simplemente no eleji el buen idioma…

Hace tiempo que entendi que la poesia y la musica eran proximas
Hace tiempo que digo que el francés no es el idioma mas lindo del mundo
Hace tiempo que pienso que el español y el italiano son mas musicales
Y que hablan mejor de sentimientos…

Y si las cosas fuesen simples ?
Simples como elejir el idioma que mas nos suena ?
Simples como abrir el corazon ?

Me pregunto hoy si, enfin, no habria encontrado
Lo que busco desde tantos años…


© by Daniel Jackson

Traduction

(je pense que ça ne donne pas le même résultat... mais, le sens est restitué)

Il y a longtemps que j'ai découvert le pouvoir des mots
Il y a longtemps que j'écris
Il y a longtemps que je voudrais écrire un beau poème
Il y a longtemps que je voudrais dire ainsi ce que je sens
Et ce que je pense
Il y a longtemps que j'essaie de le faire...
Mais, les résultats ne m'ont pas convaincue...

J'ai toujours dit que je n'était pas faite pour écrire de la poésie
Parce que le rythme et moi, les rimes et moi...
Tout cela fait dix mille

Il y a longtemps que j'ai abandonné cette idée
Les choses à dire ne me manquent pas...
Seulement la façon de les dire...
Mais, peut-être, n'ai-je pas choisi la bonne langue...

Il y a longtemps que j'ai compris que la musique et la poésie étaient proches
Il y a longtemps que j'ai dit que le français n'était pas la plus belle langue du monde
Il y a longtemps que je pense que l'espagnol et l'italien sont plus musicaux
Et qu'ils parlent mieux de sentiments...

Et si les choses étaient simples?
Simples comme choisir la langue qu'on trouve la plus belle? [euhm... légère déviation par rapport à l'idiomatisme espagnol... mais, on n'a pas l'équivalent exact de cette expression en  français dans le sens où je l'ai utilisée là... ça peut aussi donner, en français, quelque chose comme: la langue qui sonne le mieux à nos oreilles...]
Simples comme ouvrir son coeur?

Je me demande aujourd'hui si, enfin, je n'aurais pas trouvé
Ce que je cherche depuis tant d'années...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Jackson
Stargate SG-1
Stargate SG-1
avatar

Nombre de messages : 43
Age du personnage : 52
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Poèmes    Mar 21 Oct - 9:05

J'ai relativement peu de poèmes en français, mais ils existent, en voici un, toujours de 2008.  C'est comme ça que je vois ou en tous cas voyais la vie... Ce qui explique qu'ombre et lumière s'y côtoient...


La vie est-elle un songe ?


“La vida es sueño” (ou “la vie est un songe”) Calderon de la Barca

« La vie est un songe »…
Comme je voudrais croire cela…
Un rêve heureux…
Sans problème ni souci
Sans tristesse…
Dans un monde parfait
De paix et de joie…
Comme celui qu’on nous décrit dans certains contes de fées.

« La vie est un songe »…
Comme je voudrais y croire de la même façon que dans l’Amour
Le grand le vrai…
Comme l’on croit au prince charmant quand on est enfant…
Et parfois d’une façon un peu différente plus tard…
Comme je voudrais avoir la pierre de la résurrection du Harry Potter 7 en main…

« La vie est un songe »…
Peut-être…
Mais, alors, pas toujours songe heureux…
Cauchemar aussi…

Ni toute rose ni toute noire…
Voilà ce qu’est la vie
Rêve et cauchemar…
Et parfois ni l’un ni l’autre
Même si nous ne la voyons pas toujours ainsi…
Même si nous ne voyons en général que l’un ou l’autre…

Je rêve dans un monde où tout sera différent…
Plus de guerres, plus de maladie, plus de misère…
Et pourquoi pas l’immortalité ?

Ce monde,
Nous l’aurons un jour
Pour peu que nous nous donnions la peine de modifier celui-ci
Pour en créer un meilleur.
Alors la vie sera sans doute plus rose
Et l’on pourra enfin dire « la vie est un songe »,
« Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes »
Sans arrière-pensée.


© by Daniel Jackson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Jackson
Stargate SG-1
Stargate SG-1
avatar

Nombre de messages : 43
Age du personnage : 52
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Poèmes    Dim 2 Nov - 19:35

Voici un poème - pas particulièrement joyeux - que j'ai écrit en février 2008. Encore une fois, c'est en espagnol que j'ai trouvé mes mots... Il ne faut pas prendre tout ce que je dis comme étant toujours vrai aujourd'hui... Certaines ne sont que l'expression de ce que j'ai ressenti sur le moment et longtemps après...

A la memoria de mi querida abuela

« Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé » Lamartine

Porque ya hace un cierto tiempo que te fuiste,
Y que, pues, te echo de menos…
Porque quisiese que estuvieses siempre aqui
Y que pudieses ver, como lo querias tanto,
Cual joven soy ahora…

Porque quisiese haber venido aquel miercoles
Y no haber sido tan vaga
Lo que me he reprochado mucho tiempo desde aquel sabado de octubre
En la cual te fuiste para siempre
Y nos dejaste
Nos abandonaste…
Aun estoy segura
Que hubieses preferido
Vivir mas tiempo…

Porque desde entonces he pensado
Miles de veces en escribir algo
En tu memoria
Musica o poema
Sea lo que sea.

Porque no sé componer musica
Y que la poesia es para mi
La expresion la mas alta de la leteratura
La que habla mejor de sentimientos
Y todos eso…

Porque quiero decir tambien
Que maravillosa abuela has sido para mi
Cuanto eras jugadora con la niña que yo era…
Porque quiero recordar y evocar
Todos los momentos alegros
Pasados juntas.

© by Daniel Jackson

Traduction

A la mémoire de ma chère grand-mère

(Encore une fois, le résultat ne sera pas idéal…)

« Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » (Lamartine)

Parce que ça fait déjà un certain temps que tu es partie,
Et que, tu me manques donc…
Parce que je voudrais que tu sois toujours ici
Et que tu puisses voir, comme tu le voulais tant,
Quelle jeune fille je suis maintenant…

Parce que je voudrais être venue ce mercredi-là
Et ne pas avoir été aussi flemmarde
Ce que je me suis reproché longtemps depuis ce samedi d’octobre
Où tu es partie pour toujours
Et tu nous as laissées
Tu nous as abandonnées…
Même si je suis sûre
Que tu aurais préféré
Vivre plus longtemps…

Parce que depuis j’ai pensé
Des milliers de fois à écrire quelque chose
À ta mémoire
Musique ou poème
Peu importe. (euh, ce n’est que ce que j’ai voulu dire, pas la traduction exacte, mais je n’ai pas pu en trouver d’autre; littéralement, ça donne: soit ce que cela soit, mais ce n‘est pas du bon français…)
Parce que je ne sais pas composer de musique
Et que la poésie est pour moi
L’expression la plus haute de la littérature
Celle qui parle le mieux de sentiments
Et tout cela…

Parce que je veux dire aussi
Quelle merveilleuse grand-mère tu as été pour moi
Combien tu étais joueuse avec l’enfant que j’étais…
Parce que je veux me souvenir et évoquer
Tous les bons moments passés ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Jackson
Stargate SG-1
Stargate SG-1
avatar

Nombre de messages : 43
Age du personnage : 52
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Poèmes    Dim 2 Nov - 19:40

Je l'ai écrit en février 2008 je crois. Un poème pas particulièrement gai, mais bon... Le souvenir sur lequel il est basé date de quelques années déjà...


Un dia de octubre


Era una mañana de octubre como las otras
Y nadie esperaba lo que paso
Aun sabiamos que iba a pasar un dia mas o menos proximo
Como no?
Ella ya tenia una cierta edad
Y no estaba en el mejor de su forma
Pero, igual, no pensabamos que ese dia fuese tan proximo…  

Era una mañana como las otras, un sabado  
En la cual se fue para siempre
Sin que pudiesemos ni siquiera decirle adios  

Era una mañana como las otras  
Y ella estaba sola en su casa
Y pienso que ni siquiera ella
Esperaba irse para siempre en ese momento preciso…  

En esa mañana como las otras  
Ella hizo como todos los dias
Pero cuando la llamamos, no respondio…
Y probablemente, la muerte, Dios  
Sea lo que sea
Se la llevo, la tomo, la llamo
En el momento en el cual
Se iba para responder
Eran entre las nueve y las nueve y media de la mañana
Pero aun no sabiamos lo que habia pasado  

Era un sabado como los otros  
Y como todos los sabados, o casi
Estabamos por irnos al campo  

Era una mañana como las otras  
Y mi madre se habia ido a ver la suya…
Es ella que la descubrio…
No esperaba eso
En realidad, era feliz
Segura que la situacion iba a mejorar…  

Era una mañana como las otras
Pero eso cambio cuando llamo a casa
Para anunciarnos la triste noticia…
Es mi padre que la tuvo en el telefono
Y que me dijo lo que habia pasado…
En ese momento, el mondo se desrrumbo
El suelo se hundio bajo migo…
Pero a pesar de todo me quede de pie
Tenia que dar una llamada telefonica…  

Era una mañana como las otras  
Pero el dia si que no fue como los otros…  



© by Daniel Jackson

Traduction  

Un jour d'octobre  

C'était un matin d'octobre comme les autres  
Et personne ne s'attendait à ce qui est arrivé  
Même si nous savions que ça arriverait un jour plus ou moins proche  
Comment n'aurait-ce pas été le cas?  
Elle avait déjà un certain âge  
Et n'était pas au meilleur de sa forme  
Mais, tout de même, nous ne pensions pas que ce jour était si proche  

C'était un matin comme les autre, un samedi  
Qu'elle partit pour toujours  
Sans que nous puissions même lui dire adieu  

C'était un matin comme les autres  
Et elle était seule chez elle  
Et je pense que pas même elle  
Ne s'attendait à partir pour toujours à ce moment précis...  

En ce matin comme les autres  
Elle a fait comme tous les jours  
Mais, quand nous l'avons appelée, elle n'a pas répondu...  
Et probablement, la Mort (la Grande faucheuse), Dieu  
Quoi que cela ait été  
L'a emmenée, l'a prise, l'a appelée  
Au moment où  
Elle partait répondre  
Il était entre neuf heures et neuf heures et demie du matin  
Mais, nous ne savions pas encore ce qui était arrivé  

C'était un samedi comme les autres  
Et comme tous les samedi, ou presque  
Nous étions sur le point de partir à la campagne  

C'était un matin comme les autres  
Et ma mère était allée voir la sienne...  
C'est elle qui l'a découverte...  
Elle ne s'attendait pas à cela  
En fait, elle était heureuse  
Sûre que la situation allait s'améliorer...  

C'était un matin comme les autres  
Mais, cela a changé quand elle a appelé à la maison  
Pour nous annoncer la triste nouvelle...  
C'est mon père qui l'a eue au téléphone  
Et qui m'a dit ce qui était arrivé...  
A ce moment-là, le monde s'est écroulé  
Le sol s'est dérobé sous mes pieds...  
Mais, malgré tout, je suis restée debout  
Je devais donner un coup de fil...  

C'était un matin comme les autres  
Mais, ce jour, bien sûr, n'a pas été comme les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Jackson
Stargate SG-1
Stargate SG-1
avatar

Nombre de messages : 43
Age du personnage : 52
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Poèmes    Ven 14 Nov - 19:26

Voici un texte qui date de mai ou juin 2009, je crois. Quelque part, bien que par bien des aspects différent, j'estime qu'il est dans la même veine que "Hace tiempo".

Et si on faisait rimer un texte ?

Ecrire, laisser
Les mots s’arranger
D’eux-mêmes, en phrases, en vers
Et qui sait ?
Peut-être aussi tenter
De les assembler
Pour les faire rimer.
Même si on se sent incapable de former
Des rimes riches ou de se conformer
A un système et que l’on n’est point habitué
A en user
Dans ses écrits.

Exercice assez
Compliqué
Pour qui n’est pas habitué
A s’y plier
Ou à observer
Quelconques autres règles
De la métrique traditionnelle.
Mais qui n’en est pas moins intéressant
Pour autant.

J’ai donc décidé
Aujourd’hui, de retenter.
Et c’est ainsi que quelques jours après
Un exercice de phonétique impliquant une chasse au « é » et « è »
Tombent des rimes en « é ».
Ceci pour me prouver
Que je peux en former
Et garder
Un style léger
Et rester
Moi-même.

Ecrire
Et réfléchir
Comme de coutume.
Laisser
Son crayon être guidé
Par ses émotions
Comme un instrumentiste par une partition.

Et si on se pliait
A l’exercice de faire rimer
Son poème quand on y est pas habitué
Si l’on abordait
Ainsi, les thèmes que l’on aime évoquer
Qu’est-ce que cela donnerait ?
Et à l’heure de la chute
Si importante
Que rajouter
A ce qui a déjà été
Dit ?

Je pense que je concluerai
Comme dans un ancien texte, car c’est toujours d’actualité
Qu’une nouvelle fois, j’ai peut-être trouvé
Ce que je cherchais
Mais en français !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Jackson
Stargate SG-1
Stargate SG-1
avatar

Nombre de messages : 43
Age du personnage : 52
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Poèmes    Dim 7 Déc - 12:30

Voici un poème qui doit dater de 2008 ou 2009.

Argentina

Argentina querida
¿Quando volveré a verte ?
¿Tu y tus paisajes ?
¿Quando volveré en la Pampa
Con sus espacios que se extienden hasta perderse de vista ?
¿Quando volveré en el campo
En la casa familiar
Cerca de Aparicio ?
¿Quando volveré a Patagonia ?
¿Quando veré de nuevo a las ballenas australes
Y los guanacos libres en los Andes ?
¿Quando volveré a pasear por las calles de Buenos Aires ?

Argentina mia
¿Quando volveré
Y veré de nuevo a toda la familia
Y hablaremos juntos ?

Cierto que no sera mañana
¿Pero por hay
Pasado mañana ?

Ya hace unos cinquo años
Que te vi por ultima vez.
Cierto que la proxima vez
No sera como la ultima
Cada vez es diferente
Pero hasta ahora
Siempre tan maravillosa
Siempre tan agradable
Como la anterior.

Espero este dia
Este dia en el cual volveré
Con mucha impacienca
Y sé que vendra
Sea cuando sea.

Y esperando
Pienso en ti
En tus paisajes
En tus animales
En la familia
En los momentos pasados
En como sera quando volveré
En lo que habra cambiado
O no.



Au départ, les couleurs de ce poèmes avaient aussi leur importance, je vous laisse deviner pourquoi en regardant l'image:


Traduction

Argentine aimée
Quand te reverrai-je?
Toi et tes paysages?
Quand retournerai-je dans la Pampa
Avec ses espaces à perte de vue?
Quand retournerai-je dans la campagne
Dans la maison familiale
Près d’Aparicio?
Quand retournerai-je en Patagonie?
Quand reverrai-je les baleines australes
Et les guanacos libres dans les Andes?
Quand me promènerai-je de nouveau dans les rues de Buenos-Aires?

Mon Argentine
Quand reviendrai-je
Et reverrai-je de nouveau toute la famille
Et parlerons-nous ensemble?

Cela ne sera certainement pas demain
Mais peut-être
Après-demain?

Ca fait déjà environ cinq ans
Que je t’ai vue pour la dernière fois
Certainement que la prochaine fois
Ne sera pas comme la dernière
Chaque fois étant différente [je change le temps, ça donne mieux comme ça en français, je trouve]
Mais, jusqu’à présent
Toujours aussi merveilleuse
Toujours aussi agréable
Que la précédente.

J’attends ce jour
Ce jour où je reviendrai
Avec beaucoup d’impatience
Et je sais qu’elle viendra
Quand que ce soit.

Et en attendant
Je pense à toi
A tes paysages
A tes animaux
A ma famille
Aux moments passés
A comment cela sera lorsque je reviendrai
A ce qui aura changé
Ou non.


© by Daniel Jackson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Jackson
Stargate SG-1
Stargate SG-1
avatar

Nombre de messages : 43
Age du personnage : 52
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Poèmes    Jeu 8 Jan - 21:14

Voici un texte qui date de la mi-septembre 2008, ce qui explique totalement l'état d'esprit dans lequel j'étais en écrivant ce poème.

Miedo versus alegria

Miedo cuando estas aqui
Y haces perder la voluntad de hacer
Las ganas de escribir
Llevando contigo la falta de inspiracion

Miedo cuando estas aqui
Miedo cuando te volvés angustia
Y junto a la tristeza
Trasformas el verano de los veinte años
En el peor jamas vivido

¿Pero miedo de qué ?
Miedo a lo desconocido...
Miedo del porvenir…
Miedo que ella se vaya…
Miedo de perder otra vez
A un cercano.

Miedo cuando te fuiste
En gran parte por lo menos
Llevando contigo la tristeza
Cuando los dos dejan el lugar a
La alegria.

Alegria de ser aliviada
Alegria de poder decir a las malas ideas, a las ideas negras
“Vade retro”, adios, good bye, que se vayan
Y de verlas, de sentirlas
Huir.

Alegria de ser alegre
Alegria de ver que
La inspiracion, las ganas de escribir
Volvieron.

Magia de este momento
Unico
Pero igual conocido
Y reconocible.



Traduction:

Peur quand tu es là
Et que tu fais perdre la volonté de faire
L'envie d'écrire
Amenant avec toi l'absence d'inspiration

Peur quand tu es là
Peur quand tu deviens angoisse
Et avec la tristesse
Tu transformes l'été des vingt ans
En le pire jamais vécu

Mais, peur de quoi?
Peur de l'inconnu
Peur de l'avenir...
Peur qu'elle parte...
Peur de perdre une nouvelle fois
Un proche.

Peur quand tu es partie
En grande partie tout du moins
En emportant avec toi la tristesse
Quand toutes deux laissent la place à
La joie.

Joie d'être soulagée
Joie de pouvoir dire aux mauvaises idées, aux idées noires
"Vade retro", adieux, aurevoir, allez-vous en
Et de les voir, les sentir
Fuir.

Joie d'être joyeuse
Joie de voir que
L'inspiration, l'envie d'écrire
Sont revenues.

Magie de ce moment
Unique
Pourtant connu
Et reconnaissable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Jackson
Stargate SG-1
Stargate SG-1
avatar

Nombre de messages : 43
Age du personnage : 52
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Poèmes    Lun 16 Fév - 20:00

Ce poème date du 7 octobre 2008 et n'est toujours pas joyeux.


J’aurais voulu

J’aurais voulu dire
Tout mon amour pour l’Italie
J’aurais voulu décrire
Toutes les beautés de l’Italie
J’aurais voulu montrer
Les paysages toscans
Dans toute leur magnificence.

J’aurais voulu que
Tout soit différent
Mon arrivée ici
Pour passer un an
J’aurais voulu que
Mes rêves soient
D’un bout à l’autre
Réalité.

J’aurais voulu pouvoir dire
Dès les premiers jours
« Je ne veux plus quitter l’Italie,
Je veux y rester pour toujours »

J’aurais voulu que
Tout soit plus simple
De l’installation
A l’arrivée en cours.

J’aurais voulu
Etre si heureuse ici
Dès le début
Au point d’en oublier
Que mes proches sont loin
Que je ne les reverrai
Pour certains
Pas avant Noël.

Mais,
Si je n’ai rien perdu
De mon amour pour l’Italie
De mon admiration,
De ma fascination
Pour les paysages toscans
Tout est pourtant
Bien différent que dans mes rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Jackson
Stargate SG-1
Stargate SG-1
avatar

Nombre de messages : 43
Age du personnage : 52
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: Poèmes    Mer 4 Mar - 14:55

Un autre poème, qui date manifestement du 21 mars 2009, pas plus joyeux que les autres, certes, mais j'avais besoin de l'écrire à ce moment là. Ce que je voulais précisément faire avec ce poème? Un hommage. Je n'ai pas eu l'impression d'être vraiment parvenue à mes fins après l'avoir écrit... N'ayant pas pu retrouver de traduction, j'en ai faite une avant de poster. (Vous finirez par voir que bien que ce soit une espèce rare, les poèmes neutres ou joyeux existent parmi ceux que j'ai écrits.)


Pensando en ti

Era el mes de octubre
Otra vez
Otro mes de octubre
Otra mala noticia
Era el inicio del mes
Te habia visto por
Ultima vez
En agosto
Del mismo año
Que por una vez
Habiamos ido
A Argentina

Te vi por ultima vez
Pero aun sabia
Que no estabas bien
No pensaba que
Era la ultima vez
Que te veia
Que te hablaba
Pues,
En aquel entonces
No te dije
Quanto te queria
Creo que
Jamas te lo dije
Salvo en las letteras
Pero « se hace »
Es decir
Aun la afeccion
Era real
No era para mi
Una manera de expresarla
Probablemente
Lo sabias
Pero quisiera tanto
Habertelo dicho
Y te fuiste
En el momento
En el cual
Empezaba a sentirme
Mas proxima de vos.

Era el inicio del mes
Y ese dia
El telefono sono
A medianoche
Lo oi, pero no sabia lo que pasaba
Era demasiado tarde
Y me durmi
Simplemente,
Olvidandome
Que no era « normal »
Recibir un llamado
A tal ora.

La mañana a la mañana
Me fui a la escuela
Como todos los dias
Sin saber LA noticia
Que habia llegado en la noche
Solo a la tarde
Volviendo
Entendi que algo
No era « normal »
Y enfin, acabe la frase de papa
Que me anunciaba que
Te habias ido para siempre

Quiero escribir
Un homenaje
Y me voy
En los recuerdos…

Es que
Aun te conoci
Hasta mis quinze años
Quasi no tengo recuerdos contigo
Lo que sé
Es que te queria
Que era feliz
Quando te veia
O sabia que venias
Estabas tan lejos
Y te veia tan poco…
Solo llego a ver
En mi memoria
La replica de una foto de vos
Ni sé quién eras realmente…
Quisiera poder contar
Quién eras
Lo que eras para mi
Para renderte un real homenaje…
Puedo decir
Simplemente
Que eras mi abuelo
Y estoy segura de que
Eras un buen abuelo.


Traduction

En pensant à toi

C'était le mois d'octobre
Une autre fois
Un autre mois d'octobre
Une autre mauvaise nouvelle
C'était le début du mois
Je t'avais vu pour
La dernière fois
En août
De la même année
Pour une fois
Nous étions allés
En Argentine

Je t'ai vu pour la dernière fois
Mais même si je savais
Que tu n'allais pas bien
Je ne pensais pas que
C'était la dernière fois
Que je te voyais
Que je te parlais
Donc,
A cette époque
Je ne t'ai pas dit
Combien je t'aimais
Je crois que
Je ne te l'ai jamais dit
Sauf dans les lettres
Mais "ça se fait"
C'est-à-dire
Même si mon affection
Etait réelle
Ce n'était pas pour moi
Une façon de l'exprimer
Probablement
Le savais-tu
Mais je voudrais tellement
Te l'avoir dit
Et tu es parti
Au moment

Je commençais à me sentir
Plus proche de toi.

C'était le début du mois
Et ce jour-là
Le téléphone a sonné
A minuit
Je l'ai entendu, mais ne savais pas ce qu'il se passait
Il était trop tard
Et je me suis endormie
Simplement,
En oubliant
Qu'il n'était pas "normal"
De recevoir un appel
A une telle heure.

Le lendemain matin
Je suis partie à l'école (Ecole, traduction littérale de ce que j'ai écrit, techniquement, c'est au lycée que je suis partie ce jour-là)
Comme tous les jours
Sans connaître LA nouvelle
Qui était arrivée dans la nuit
C'est seulement l'après-midi
Quand je suis rentrée
Que j'ai compris que quelque chose
N'était pas "normal"
Et enfin, j'ai terminé la phrase de papa
Qui m'annonçait que
Tu étais parti pour toujours.

Je veux écrire
Un hommage
Et je pars
Dans les souvenirs...

C'est que
Même si je t'ai connu
Jusqu'à mes quinze ans
Je n'ai quasiment pas de souvenirs avec toi
Ce que je sais
C'est que je t'aimais
Que j'étais heureuse
Quand je te voyais
Ou savais que tu allais venir
Tu étais si loin
Et je te voyais si peu...
J'arrive seulement à voir
Dans ma mémoire
La reproduction (réplique en littéral) d'une de tes photos
Je ne sais même pas qui tu étais réellement...
J'aimerais pouvoir raconter
Qui tu étais
Ce que tu étais pour moi
Pour te rendre un réel hommage...
Je peux dire
Simplement
Que tu étais mon grand-père
Et je suis sûre que
Tu étais un bon grand-père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poèmes    

Revenir en haut Aller en bas
 
Poèmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les poèmes d'un Tigre Solitaire
» Poèmes pour mes chevaux
» Deux poèmes très simple
» [POÉSIE] Les pseudos-poèmes joyeux et pleins de vie de Yuuki \o/
» Poèmes Noirs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Storyearth, la Terre des Histoires :: La Taverne de Pinnocchio :: Le Salon des Conteurs-
Sauter vers: