Il était une fois une équipe qui découvrit une planète de héros de fiction. Sur Storyearth, ils virent des choses aussi drôles que Voldemort et Crochet voulant envahir un satellite de Jedis. Et qui est cette ombre qui plonge Storyearth dans la terreur ?
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand l'alcool donne des confidences croustillants.... [Kelly Rothstein]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jenifaël Wellan
Star Wars
Star Wars


Nombre de messages : 54
Age du personnage : 22
Localisation : Sattelite des Jedi
Date d'inscription : 03/10/2014

MessageSujet: Quand l'alcool donne des confidences croustillants.... [Kelly Rothstein]   Jeu 16 Oct - 20:43

Jeni est triste, vraiment triste pour la jeune padawen Emilie qui prenait des décisions assez étrange. Elle marcha alors dans le village de Mim à la recherche d’une évasion possible et vit un bâtiment qui semblait être un bar. Elle rentra et vit quelques gens qui s’étaient attablé pour discuter dans certains endroits. Jeni se dirigea tout droit vers le comptoir du bar et commanda un verre de scotch. Bien sûr que les gens scrutaient bizarrement à la vue de son armement mais s’en fouta royalement. Elle n’avait pas envie de se prendre la tête. Elle lui paya sa consommation et commença à boire. Elle semblait un peu mélanger dans ses sentiments et surtout elle voulait arranger sa situation. Elle soupira tout en buvant le reste. Elle aimait l’alcool et semblait bien déterminer à s’oublier un moment. De toute façon, Matt était déjà sur son autre mission et n’avait que faire d’elle pour l’a surveillé au moindre écart. Si Gabriel inquiéterait, elle trouverait bien un moyen de lui rassurer. Elle ne voulait que la tranquillité et être elle-même pour une fois en dehors de sa chambre ou elle pouvait s’adonner à sa mélancolie habituelle. Elle commanda alors du rhum au barman et lui paya pour sa deuxième consommation et regarda aux alentour. C’était un bar qui semblait bien entretenue et amusante. Il y avait déjà des garçons qui lui tournaient alors qu’ils étaient plongés dans l’alcool et les repoussa poliment. Puis, elle remarqua alors une jeune femme qui rentrait dans le bar et s’amena à côté d’elle. Elle l’a regarda et semblait un peu étrange.

« Bonjour, vous êtes venue pour oublier vous aussi ? »

Elle n’avait aucune gêne, elle n’était même pas à son devoir. Elle pouvait bien se relaxer tant qu’elle le voudrait. Elle commanda un rhum et lui donna à la femme qui venait de s’asseoir et paya une nouvelle fois au barman pour la consommation de la voisine.

« La vie est plate…. On se demande pourquoi on est ici… »

Elle commença à boire son nouveau verre qui était remplie de rhum… Elle lui sourit en attendant la réponse…

_________________
Sa vie, c'est comme des milliers de pages enfermés dans un livre à double clef.
Avoir l'impression de ne jamais savoir s'en sortir.
Arrivera-t-elle à sortir tout ses monstres qui atteignent son coeur?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelly Rothstein
Harry Potter
Harry Potter


Nombre de messages : 18
Localisation : Monde des sorciers.
Date d'inscription : 07/10/2014

MessageSujet: Re: Quand l'alcool donne des confidences croustillants.... [Kelly Rothstein]   Ven 17 Oct - 0:08


    C’était toujours la même rengaine nuit après nuit, après nuit. Après une journée à éviter de s’encombrer dans le monde tout comme en elle-même, Kelly était de sortie. Elle dormait peu, mangeait peu, parlait peu. Son allure peu soignée amenait chez les autres de l’empathie ou du dégoût, mais elle s’en fichait. Elle roulait les yeux, passaient ses mains courbues dans ses cheveux sales pour les ramener en arrière. Ses grands yeux aussi inquiétants que clairs étaient noircis au charbon jusqu’à leur donner une forme incandescente : Kelly avait l’air d’une poupée négligée qui n’acceptait pas de deuxième chance. Son t-shirt déchiré aux manches alimentait cette image de beauté qui se dégrade volontairement. De lourds bracelets et de breloques effritaient le silence de ses pas au milieu de la ville. Ses ongles écaillés en noir frottaient machinalement ses bras pour réchauffer sa peau nue par habitude. Et comme d’habitude, elle ne savait même pas où elle allait où elle atterrirait. C’était le hasard qui faisait les choses, bon ou mauvais, ça ne changeait rien pour elle. Tant qu’elle ne rentrait pas dormir seule chez elle. Quinze ans, c’était déjà trop pour Kelly. Ironiquement, quand on la regardait, il y avait d’elle une animosité et une férocité rare, quelque chose d’étrange… Elle qui était adolescente, on s’approchait plus de la femme-enfant que de cette étape qu’elle n’avait pas pu goûter bien longtemps aux côtés de son père, mais surtout, dans les draps de Gabriel. Elle se donna une claque au visage. Arrêter. Arrêter de penser. Ça ne valait rien. L’été, c’était ça, la pire période de l’année. Elle n’était à l’abri de personne chez elle.Ses yeux hagards n’avaient même pas vu les passants dans lesquels elle se faucha les épaules, se contraignant à des excuses qui ne ressemblaient à rien. Un bafouement  sans sincérité, ni même l’once de réalité : elle ne voyait pas, elle ne faisait que sentir le froid et la nuit englobés son univers, une nuit de plus. Lorsqu’elle poussa la porte de la taverne, balayant les vapeurs de fumée qui s’agrippèrent à son visage, le barman la reconnut immédiatement. « Hey Kelly, t’es matinale, aujourd’hui ? »Elle n’avait pas dit un mot. Elle n’avait même pas regardé les clients , du moins, pas avant qu’un idiot se mette dans sa route et qu’il lui raconte une mauvaise blague qui finit par un lourd silence et par un mouvement brusque de la jeune louve pour le pousser si brusquement qu’il en perdit l’équilibre. Ses copains, qui regardaient la scène se mirent à rire alors qu’il se relevait. Kelly ignora tout : les insultes, les paroles, les dialogues inutiles dont elle n’avait que faire. Elle vint s’asseoir au bar, juste à côté de cette fille qu’elle ne détailla pas sur-le-champ. Elle luit dit quelque chose qu’elle ne comprit qu’au dernier mot, comme électrifiée par un retour à terre. Elle hocha la tête et avant même qu’elle ne commande, le barman venait de lui apporter une bière, un scotch et un verre vide. Première étape : boire le cognac cul-sec : « Merci, Chuck.T’as du nouveau ? »Il lui sourit, ne dit rien : ils se fichaient mutuellement des nouvelles tous les deux, ils savaient simplement qu’entre eux deux, ils pouvaient se permettre des remarques sans importances dont on n’attendait rien. Kelly essuya sa bouche avec le revers de sa main avant de verser sa bière dans son verre. Elle se retourna alors vers la jeune femme à côté d’elle. La vingtaine. Plutôt jolie. Drôle habillée… Elle n’était pas du coin. En fait, elle n’était pas sorcière.    « C’est quand même la chose la plus censée que j’ai entendu depuis un moment. »Kelly sourit, sincèrement. Sans attendre une autorisation, elle trinqua avec la jeune fille et en buvant sa première gorgée avec beaucoup de gloutonnerie, elle finit par le déposer à moitié vide sur le comptoir : « Alors, qu’est-ce que tu fous dans ce trou à rats, dis-moi. Les nouveaux, on en voit pas souvent dans le coin. T’es perdue ? »Et en posant son coude sur la surface gommante, Kelly posa sa tête, complètement désabusée. Elle attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenifaël Wellan
Star Wars
Star Wars


Nombre de messages : 54
Age du personnage : 22
Localisation : Sattelite des Jedi
Date d'inscription : 03/10/2014

MessageSujet: Re: Quand l'alcool donne des confidences croustillants.... [Kelly Rothstein]   Ven 17 Oct - 2:01

Jenifaël aurait pu rentrer au Satellite et brailler un bon coup parce qu’elle était toujours déprimé. Ressasser les vieux souvenir étant toujours présentes. Cauchemars par cauchemars étaient toujours son quotidien. Quand on ne sait pas quoi faire et qu’on ne veut pas trop en dire, de peur de déranger la personne. Elle était de nature timide et cela comprenait. Elle ne veut jamais déranger quand il s’agit de la sienne, mais quand c’est c’est les autres, elle n’hésiterait pas de leur en parler.

Non, elle était là pour une unique raison, fuir son apprentie avec qui elle s’était sentie mal à la fin de leur conversation. Elle avait beaucoup réfléchie, encore et encore et la réponse ne lui venait pas encore. À qui pouvait-elle en parler de ses problèmes sans que ça complique la relation ? Puis, elle finissait par se dire que cela deviendrait compliqué pour n’importe qui au final. Cela désespérait beaucoup la jeune femme puisqu’elle se devait avouer ses peurs, son vécu et même ses problèmes que cela entrainait. Non, elle était une femme qui avait un passé assez tourmenté pour qu’elle en soit traumatisée. Elle aurait plus oublié, faire abstraction. Mais elle n’en était pas capable. Quand on lui avait prise en charge à ses cinq ans à bord de l’Ordre des Jedis. Elle aurait plus en parler, c’était vrai. Mais à quoi servait de se ressasser de le dire. Elle avait perdu sa famille et elle se devait s’adapter à sa nouvelle vie. Oh, elle aimait bien la vie hein ! Elle qui était heureuse de pouvoir s’entrainer, de se faire des nouveaux amis. Elle avait même le plus formidable des mentors qui était le Maitre Yoda avec qui il elle a reçue tous les savoirs. Cela n’a même pas aidé à ce qu'elle se confie à lui non plus.

Aujourd’hui, elle s’était décidée de se rendre à un bar pour oublier tous les questions problème qui lui faisait pourrir la vie. Elle s’était commandée sa deuxième boisson pour boire et elle commençait à ressentir l’alcool qui lui coulait dans ses veines et aimait ce feeling bizarre. Elle prenait cette habitude depuis un moment. Pas souvent, mais quelque fois ça ne fait pas tort à personne.

Elle remarqua alors la jeune femme qui semblait connaitre l’établissement avec qui elle l’avait donné un verre de rhum pour le plaisir comme ça. Elle semblait voir une femme qui ne semblait pas prendre soin d’elle. Mais elle s’en ficha. Qui est-elle pour juger les gens ? Elle avait attendu un moment pour entendre sa réponse qui l’amusa beaucoup. Elle lui sourit alors à sa réponse. Puis calla le restant de son troisième verre qui contenait le rhum. Puis elle lui demanda ce qu’elle faisait dans ce coin. Hum. Pour se changer d’idée peut-être ?

« Oh, non… Non… J’avais besoin de changer d’air… De ne pas se trouver en chemin quelqu’un qui me ferait un gros sermon pour aller jouer avec les bouteilles »

Elle lui fit un clin d’œil en prononçant le mot bouteille. Elle voulait surtout ne pas être en présence de Léa, et Matt qui serait du genre à être des personnes qui poserait des questions les plus gênantes qu’il le soit. Non, elle aimait mieux être ailleurs et profiter de la solitude qu’elle pouvait se le permette qui était plutôt rare, remarquez le.

« Et vous ? Pourquoi êtes-vous ici ? Avez-vous un pêché à oublier ? »

_________________
Sa vie, c'est comme des milliers de pages enfermés dans un livre à double clef.
Avoir l'impression de ne jamais savoir s'en sortir.
Arrivera-t-elle à sortir tout ses monstres qui atteignent son coeur?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand l'alcool donne des confidences croustillants.... [Kelly Rothstein]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l'alcool donne des confidences croustillants.... [Kelly Rothstein]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand l'alcool coule a flot par une nuit sans Lune
» 04. Quand l'alcool fait des ravages. || Ashton Kinney
» JARED ? Si tu bois trop d'alcool t'es alcoolique et si tu bois trop de fanta, tu es fantastique !
» Vous n'avez pas compris le Seigneur des Anneaux si...
» Fan fic' avis~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Storyearth, la Terre des Histoires :: L'univers des sorciers :: Village Mim-
Sauter vers: